jeudi, août 03, 2006

Subvention à l'EPAD,
La socialiste s'est laissée abuser
.
La socialiste présente le jour où le conseil municipal a voté la convention accordant une subvention d'un million d'euros à l'EPAD pour 2006, a été abusée par les propos trompeurs de madame le Maire.
Il ne lui a rien été expliqué des conséquences futures pour les finances de la ville et de l'irrégularité de la convention.
Madame le Maire lui a fait miroiter qu'un escalator serait aménagé à proximité de la résidence dite Exprodef.
Un escalator, type boulevard Richard Wallace coûte 300 000 euros.
Pourquoi verser à l'EPAD un million d'euros par an minimum jusqu'en aout 2010 pour un escalator et des amélioratons des espaces publics auxquelles il aurait du déja procéder?
Seul un journaliste installé dans les tribunes a vu la faute politique, même si il ne s'agissait pas d'une trahison comme pour madame le Maire.
Mais il n'a pas pu communiquer avec l'élue en conseil municipal un vote peut toujours être rectifié.jusqu'au vote du procés verval à la prochaine scéance.
Aprés les explications qui ont été données, chacun a compris que la commune ne refuse pas de payer sa part. Elle demande à payer dans un cadre légal qui lui restitue ses compétences.
La convention que madame le Maire a faitvoter est illégale et ne restitue à la ville aucun de ses droits de gestion sur laDéfense.
Le systhéme que madame le Maire a fait adopter n'est ni légal, ni favorable à la population.
Il est irrégulier et il annonce une augmentation de l'impôt aprés les échéances, sauf recours à l'emprunt, ou les deux.
La Voix

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home