mardi, juillet 25, 2006

la canicule fait 40 morts en france

Plutôt que dépenser sans compter pour épater la galerie, la municipalité pourrait offrir brumisateurs, casquettes ou chapeaux aux enfants et personnes âgées. Des parasols pourraient être installés sur la place de la mairie. Offrir un verre d'eau aux passants est certes moins clinquant que ce qui peut être servi par ailleurs. Mais tellement plus essentiel.

Certains squares pourraient comme dans certaine ville permettre un accès wifi de façon que s'aèrent les internautes...Bref les bonnes initiatives restent à prendre à Puteaux.
Marie pour la voix

le figaro.fr
25 juillet

La France va devoir affronter la chaleur jusqu’à l’arrivée de salutaires orages jeudi. D’ici là, les températures varieront entre 20 et 39 degrés. Dans son dernier bilan, l’Institut de veille sanitaire compte quarante décès liés aux températures.

Plus de la moitié de la France métropolitaine est touchée par la canicule, et la chaleur devrait encore s’accentuer jusqu'à mercredi. Météo France maintient son alerte orange (niveau 3 sur 4) à 56 départements, jusqu'à jeudi 20 heures, même si certaines régions devraient retrouver des températures plus fraîches dès ce jour-là. Mardi et mercredi, les minimales seront voisines ou supérieures à 20 degrés du pays et les maximales seront largement au-dessus de 30 degrés et jusqu'à 38/39 degrés sur les régions du sud.

L’alerte orange concerne les régions Alsace, Bourgogne, Centre, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine et Rhône-Alpes, ainsi que l'Allier, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, l'Aube, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, le Cantal, le Gard, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Hérault, les Landes, la Marne, la Haute-Marne, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Orientales, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var et le Vaucluse. Trente autres départements de l'Hexagone ont été placés en vigilance jaune, qui correspond au niveau 2 sur 4.

Cliquer ici pour se tenir informé des alertes de Météo France

«Beaucoup d'organismes commencent à être fatigués»
Ces fortes chaleurs ont entraîné le décès d'«une quarantaine» de personnes, selon le dernier décompte de l’Institut de veille sanitaire. «Il n'y a pas d'augmentation de surmortalité perceptible sur l'ensemble du territoire», commente le patron de l’Invs, le professeur Gilles Brücker. Mais il faut, selon lui, maintenir une vigilance maximale «car cette vague de chaleur dure depuis plus de quinze jours» et que «beaucoup d'organismes commencent à être fatigués».

«Il y a actuellement très peu de transferts d'établissements pour personnes âgées vers les hôpitaux», a-t-il par ailleurs noté, estimant que les maisons de retraite se sont bien organisées pour ces périodes de fortes chaleurs, notamment grâce à la climatisation de certaines salles ou à une meilleure hydratation des résidents.
Pollution par l'ozone
Dans les services d'urgence des hôpitaux, on enregistre un peu partout une hausse de l'activité, sans qu'il y ait pour autant engorgement. A Strasbourg, le «15» enregistre une hausse des appels de 20% sur un jour d'été 2005, «mais il s'agit surtout de demandes de conseils sans intervention». Dans les Bouches-du-Rhône, le médecin chef au Samu 13, constate «une élévation sensible du nombre des malades, mais c'est pour l'instant facilement gérable». «D'habitude, on a 70 appels par jour, aujourd'hui on est aux alentours de 100», indique-t-il, ajoutant que «les gens appellent aussi davantage parce qu'ils sont plus sensibilisés».
La canicule a entraîné dans plusieurs agglomérations de nouveaux épisodes de pollution par l'ozone, notamment en Ile-de-France, à Strasbourg, Mulhouse, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes.

En raison de la pollution à l’ozone, qui atteindra un pic mercredi dans la capitale à cause des températures caniculaires et de la faible vitesse des vents, le préfet de Paris demande «instamment aux franciliens de différer dans la mesure du possible leurs déplacements en Ile-de-France, de privilégier tous moyens de déplacement non polluants, de pratiquer le co-voiturage et de respecter les conseils de conduite propre». Pour les automobilistes, la vitesse est réduite de 20km/h par rapport aux vitesses maximales normalement en vigueur. La préfecture souligne que «les contrôles de vitesse et anti-pollution seront renforcés».

Un peu partout, on s'adapte. Dans le métro parisien, des messages de sensibilisation sont diffusés régulièrement. A Haguenau, dans le Bas-Rhin, les horaires des agents du centre technique municipal ont été aménagés (6H00 à 13H45) et trois litres d'eau leur sont fournis. A Lille, de nombreux enfants viennent patauger chaque jour dans la grande fontaine située en face du musée des Beaux-Arts, sur la place de la République.
Lire les recommandations de l’Institut de veille sanitaire.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home