vendredi, janvier 26, 2007

Bons vœux amicaux au personnel communal

Je ne me rendrai pas à la réception en l’honneur du personnel communal. J’ai assisté à cette réception pendant prés de quarante ans avec le même plaisir.
Ce n’est pas pour moi que je ne viens pas. Je n’ai peur de personne. C’est pour vous.
Il suffirait que vous me parliez, pour être aussitôt repéré, identifié et pourchassé. Des centaines d’exemples prouvent la férocité hypocrite, inhérente à beaucoup de nuls enragés par leur propre nullité.
Pas plus tard que la semaine précédente, une jeune fille courageuse a osé témoigner devant le tribunal correctionnel, malgré l’interdiction sous menace, qui lui a été faite par madame le Maire elle-même.


Je vous présente mes vœux par cet écrit modeste et amical. Des vœux pour vous et vos familles. Des vœux de remerciement pour le passé, et d’espoir pour l’avenir.
Le moment arrive, où dans le secret, vous redeviendrez des hommes libres et des femmes libres.

Charles Ceccaldi-Raynaud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home