dimanche, août 06, 2006

Enervement révélateur dans l’entourage


Un tremblement nerveux s’est emparé de l’entourage. Le ton monte. Les attaques deviennent personnelles. La haine dicte le verbe. Le verbe reste approximatif. La débâcle hante les pensées.

Tout observateur attentif convient que madame le Maire a déjà échoué. L’échec c’est son destin. Elle n’aurait jamais dû devenir Maire. Elle ne le serait jamais devenue sans son père. Madame le Maire une fois installée, s’est empressée d’éloigner son père à la faveur de sa maladie. Cette ingratitude psychique et dramatique a causé bien des soubresauts terribles dans l’histoire de l’humanité.

Son père aurait supporté l’ingratitude.
Il n’avait pas le droit d’accepter que fut programmé, par folie du pouvoir et par incompétence, la destruction du renouveau de Puteaux, du Puteaux que l’ancien Maire avait appelé Puteaux demain en 1969.

Des mesures orgueilleuses n’ont cessé de détruire de jour en jour le génie de la ville, dans son écrin de beauté.
Majoration de l’impôt que rien ne justifiait, sauf la nécessité de laisser passer l’année électorale, avant de recommencer une montée en puissance, comme un Tourmalet fiscal.
Pour installer 15 lits dans la maison Koubi, plus d'un million d'euros est engagé. C'est le prix d'une trés belle crêche de 60 berceaux.

Changement du type de verre sur la façade principale de la médiathèque. Etes vous sûr que cette façade soit mieux que les autres et qu'elle ait embellie l’ouvrage ?

Cet embellissement incertain, a condamné madame le Maire à passer malgré les mises en garde de son père, un avenant en deux parties aux travaux en cours, pour la somme de
14 millions d’euros.
Le préfet avait d’abord motivé son refus en raison de l’irrégularité de l’avenant. Soudain il a été muté sans déférer l’avenant dans le délai. L’avenant, devenu applicable, reste le témoignage d’un manque de rigueur, au regard de la légalité.

Les frais de bouche, comme on dit, sont passés en deux ans, de un million d’euros ce qui était déjà beaucoup, à
trois millions et demi d’euros.

Madame le Maire se réclame de l’UMP.
Mais l’UMP l’a classée bonne dernière dans la compétition pour le Sénat.
Pagnol aurait dit, à l'instar d'un de ses personnages, elle n'est pas bonne à rien, elle est mauvaise à tout.

Elle a fait installer une fausse section UDF, avec la participation de madame Amsallem et de monsieur Sturbois.
Mais la fausse section a été dissoute par la direction de l’UDF au niveau national. Cet incident trompeur témoigne d’une attirance pour la tricherie de la part d’un entourage, qui a reçu de la mairie des encouragements exécutoires.

Par ailleurs et surtout :
une manigance d’une gravité colossale,
l’a conduite à sacrifier la population, qu’elle devait défendre, sur l’autel de ses ambitions personnelles. Ce jeu porte un nom : trahison.

Le nouveau directeur de l’EPAD, celui qui a contribué à faire perdre à la droite la mairie de Paris, qui fut chassé de l’hôtel de ville, et que le nouveau président du département a chassé du conseil général, a proclamé sa tranquillité d’avoir à se battre dans ses nouvelles fonctions de directeur de l’EPAD, avec la fille plutôt qu’avec le père, dont il connaît la détermination inflexible.

Madame le Maire a fait voter par ses bénis oui-oui, une subvention reconductible pour l’EPAD, malgré diverses mises en garde. Elle attend un retour. Rien n’est moins sûr dans ce milieu féroce comme elle. La procédure utilisée est irrégulière. Un recours a été déposé. La justice jugera.

L’EPAD réclame cette contribution, depuis 25 ans. Mais il y a ceux qui ont le courage de dire non, et les autres.
En opposant, pendant 25 ans, un refus à l’EPAD, aux Préfets successifs, aux ministres concernés, Charles Ceccaldi-Raynaud a fait gagner une fortune à la ville.
L’EPAD, les Préfets, les Ministres se sont inclinés, devant la résistance d’un homme seul, qui avait pour lui la puissance de la loi.

Mesdames et messieurs de l’entourage, les temps ont changé.
Même dans les villes industrielles, le peuple veut un Maire cultivé, et un entourage compétent. Pourquoi Puteaux garderait il un Maire incompétent et méchant?
On n’achète pas les personne avec des fanfreluches, des paillettes, des repas, des goûters, des banquets, des cadeaux, des voyages, des festivités, une place en crèche, un logement HLM auquel on n’a pas droit, le recrutement d’un membre de la famille d’un employé de mairie, une affectation où l’on n’obéit pas, comme ça a été le cas tout récemment à Caprone, etc… etc…
Tout cela n’impressionne pas le corps électoral, plus malin que l’élu, surtout si l’élu est insignifiant.

Mesdames et messieurs de l’entourage ces vérités contrarient vos calculs erronés. On vous pardonnera. Vous êtes moins de dix en état de trahison active et malsaine.
Pourquoi s’énerver ?
Rien n’a encore été dit d’irréparable sur votre protectrice aux mains de sa clique de profiteurs et de voyageurs.
Votre devoir est d’obéir. Mais c’est un délit d’obéir à un ordre illégal.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home