vendredi, juin 30, 2006

UN BANQUET UMP DE PUTEAUX COMPLETEMENT RATE
Le défilé du doute sous la tente, s'est terminé assez tôt le 28 juin. Ce système de la tente a été copié sur ce qui se fait à Asnières. Madame le Maire aime bien imiter.
La tente, c'est l'habitation des nomades. Le symbole exprime l'idée que les nomades ne deviennent pas des citadins.
Au cours de ses entretiens fugitifs, madame le Maire intérimaire fait des promesses, dont elle sait qu'elle ne les tiendra pas , sauf pour quelques amis proches, surtout ceux dont les parents d'employés sont présents près de la tente et participent à la mascarade pour les autres.
Madame le Maire s'est faite interpeller et ses explications embrouillées n'ont satisfait personne.
.
Après la tente, le restaurant pour les amis. Le prix 33 euros. Le restaurateur était inquiet. Un commerçant ne fait pas de politique. Il a prétendu avoir reçu, en raison de ses réticences, un coup de télephone d'un responsable de la police municipale. Sans cette intrusion, il n'aurait pas accepté de transformer son restaurant en réunion politique, a t-il dit pour se justifier.
.
Qui participait à ce repas à coût élevé pour des militants? Les infidèles et les moins fortunés ont été écartés d'autorité. Une telle épuration par l'argent ou la servilité n'a pu manquer de provoquer la colère face à l'injustice
. Devant le restaurant, plusieurs voitures de police municipale ont circulé autour de l'établissement ou ont stationné devant l'entrée pendant toute la durée du repas.
La police municipale a pour mission de protéger les putéoliens. Le Maire intérimaire n'a pas le droit de la soustraire à ses obligations pour assurer sa sécurité personnelle.
Pour comble de la surprise, l'ancien Maire est venu dans le même restaurant consommer un verre d'eau en fin de soirée. Stupeur!
Les prétendus militants après avoir prolongé leur présence au-delà de l'heure légale de fermeture, ont dû se résoudre à défiler l'un derrière l'autre le regard fixé sur la porte de sortie.
Madame le Maire intérimaire est passée devant son père sans le saluer même de loin et sans lui jeter le moindre regard filial.
Sans doute estime t-elle qu'il n'a pas fait assez, une vie durant, pour elle et pour ses enfants.
Un restaurant normalement ouvert à tout public, a servi de siège social à une section politique, du moins à la partie infime, qui n'en avait pas été exclue pour délit d'opinion. Seuls les bénis oui-oui étaient invités.
Le public de la réunion était largement dominé par des employés de Mairie et au moins un fournisseur de la ville connu, les autres nous étant inconnus.
La Voix

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Votre commentaire ne met hors de moi. J'ai ma carte UMP et plusieurs membres de ma famille. Je vous confirme qu'a aucun moment je n'ai été sollicité à ce dîner. Je vais écrire à qui de droit et demander des explications à ce sujet.
Merci de nous avoir prévenu de ce fait et je passe le mot.

30 juin, 2006 19:12  
Anonymous Frédéric said...

Message à Anonymous siganatire du message du 30 Juin.
Cher Monsieur,

Je comprends votre étonnement concernant le dîner UMP organisé UNIQUEMENT pour certains affidés inconditionnels de Mme JCR.
Aussi, je vous invite à lire les commentairesd'Hortense, Pierre et mon message en cliquant :
1 - sur la dernière rubrique du sommaire,à gauche en ouvrant ce site
2 - puis sur "Conseil Municipal du 16 juin"
3 - enfin sur"Un Conseil Municipal dans la médiocrité de l'ennui "et vous pourrez ainsi être informé sur la légitimité de la colère de bon nombre de putéoliens face à la politique de la Ville qui les pénalise de demeurer profondément reconnaissants,courtois et respectueux à l'égard de M. le Maire Charles CECCALDI-RAYNAUD.

Merci,

Frédéric

06 juillet, 2006 17:35  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home