vendredi, juin 23, 2006

La courage de la pertinence et la pertinence du courage. Ainsi résumerais-je le discours tenu par Nicolas SARKOZY hier soir à Agen. Nicolas Sarkozy a eu le courage de pointer la paupérisation d'une partie de la classe moyenne ainsi que l'inadéquation entre l'allongement de la durée d'études et la chute du niveau de vie afférent. Nicolas Sarkozy a eu la pertinence, à rebours d'une idéologie égalitariste oppressante, de justifier l'égalité des chances, garante d'une ascension équitable.
Nicolas Sarkozy a eu la pertinence du courage. Il n'a pas parlé des français comme d'une globalité, mais des difficultés éprouvées par chaque français. Les jeunes de la France rurale, bien que n'étant pas sous les feux de la rampe, ne souffrent pas moins que les autres. C'est en évoquant la spécificité de chaque situation qu'il a justifié la nécessaire égalité des chances. En cela il rassemble le peuple français par l'une de ses valeurs édificatrices. La reconnaissance des mérites.
Son courage fédère. Identifiées, et nommées sans ce spectre culpabilisateur brandi par les camarades idéologues, les valeurs fédératrices redonnent foi.
M.Sophie

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Quand l'intelLigence et la raison se manifestent, le coeur n'est pas loin. Bel essai d'Agen!
Bien à vous
CATHERINE

23 juin, 2006 10:31  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home