vendredi, juin 30, 2006

Repas dans la grande salle à manger madame le Maire se protège
.
.
.Nous avons indiqué que depuis le retour de Londres les activités de mastication ont repris tous les jours, sauf empêchement, dans la grande salle à manger.
madame le Maire a fait colmater les interstices des portes d'entrée de la cuisine à la hauteur du couloir du hall administratif. Résultat nul. La lumière de la cuisine privée se voit de l'extérieur.
Madame l'interimaire a fait apposer une plaque avec une inscription. D'habitude ces plaques sont destinées à honorer une personne.
Dans le cas du Maire intérimaire, la plaque interdit l'entrée dans la cuisine face à l'entrée du caveau destiné au repas du personnel, des élus de petit grade et de leurs invités limités à un.
Or il n'est pas besoin de pénétrer dans la cuisine, au niveau du couloir du caveau pour voir monter la nourriture dans la cuisine attenante à la grande salle à manger et de voir redescendre les restes.
Enfin les poubelles sont proches et remplies de ces restes destinés à être jetés. Rien pour les pauvres privés de tout, et que travaille la faim. Les poubelles remplies par les restes des invités de l'intermédiaire valent une fortune.
Ces mesures dérisoires, expriment deux vérités:
Le Maire intérimaire veut cacher l'utilisation intempestive qu'elle fait de la grande salle à manger proche de son bureau.
Les mesures prises sont totalement inefficaces, comme tout ce qu'entreprend l'interimaire et fait tordre de rire les cuisiniers et leur personnel.
Les coutumiers du caveau liront à leur tour la plaque et se demanderont ce que le Maire veut cacher et pourquoi.
Rappelons que les dépenses de bouche s'élèvent à Puteaux à un chiffre extraordinaire. Cet himalaya de dépenses additionnées finissent par attirer l'attention, lors du vote des budgets, malgré toutes les astuces minables utilisées pour faire du budget le tunnel obscur de l'intermédiaire, à la barbe des bénis oui-oui, qui lisent ce qu'on leur écrit.
La Voix

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

J’ai trouvé une solution par l’intermédiaire d’une personne qui connaît la mairie.
1) Niveau cuisine (du restaurant municipal) – soit vous condamnez la chambre froide ou une partie de la plonge
2) Il faut condamner une partie des toilettes publiques (étant utilisées par les personnes convoquées en autre aux audiences du tribunal)
3) Vous arrivez ensuite au beau milieu de la cuisine dite du maire

Conclusions il faut faire un passe !
Bon vu l’épaisseur des murs de la mairie cela engendrerait une dépense phénoménale.
Et puis tant pis pour les toilettes publiques et le reste. Moi d’abord et les autres je m’en fou.
Bien sur cette suggestion est là simplement pour rire une minute et surtout à ne pas prendre au sérieux.

30 juin, 2006 19:02  
Blogger puteaux pour tous said...

réponse à un utilisateur anonyme. Pas du tout les cuisiniers de tous niveaux sont gens sérieux.

08 juillet, 2006 13:19  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home