vendredi, février 16, 2007

Madame le Maire sème la division partout



Elle n’a rien fait pour la ville. Elle a augmenté l’impôt inutilement.

_Elle a passé un avenant de 7 millions d’euros le plus important de l’histoire de la ville. Elle a eu recours aux petites irrégularités.

_Elle a capitulé devant l’EPAD. Elle a sacrifié l’intérêt de la ville et de la population sur l’autel de ses intérêts particuliers.

_Elle a doublé le prix de revient d’une place de crèche en achetant la maison Koubi. Elle a acheté l’église évangélique sans en connaître le propriétaire. Elle s’est inclinée devant Bouygues.

_Elle a sanctionné une centaine de fonctionnaires pour non ralliement à sa petite personnalité.

Mais surtout elle a semé la division partout jour après jour.
Elle a d’abord fait exploser sa famille. Elle doit tout à son père. Elle combat avec férocité l’homme qui l’a imposée, alors que son inculture ne la prédestinait pas aux responsabilités.
Elle voudrait l’éliminer. Mais le vieux chêne résiste.

Elle a mis la pagaille chez les musulmans. Elle a promis une mosquée mais pas la où ils la souhaitent.
Elle a tenté de diviser les portugais. A coup de prébendes et de passes droit, elle essaye de créer un petit comité d’affidés serviles. Elle ne possède pas le bac. Le clientélisme c’est son doctorat à elle.


Elle vient d’introduire la division dans la communauté juive. Pour y parvenir elle utilise l’analphabète Boumendil.
La communauté juive de Puteaux a toujours été animée par des présidents de qualités. D’abord le créateur Gilbert Attal. C’est lui le fondateur de la communauté. C’était un homme de bien et de culture. À ses côtés se trouvait le vieux Elie Korchia, dont la bonté inspirait le respect général. René Amsellem lui succéda.

Un homme d’action est nécessaire en cas de difficultés comme maintenant. Jean Korchia qui assura la présidence une fois la stabilité rétablie, est décédé prématurément. Il a laissé un souvenir inoubliable. Son fils a pris le relais pesant.


Après toutes ces grandes personnalités, ce n’est pas un Boumendil dévoré d’ambition, écrasé d’incapacités qui peut tirer les ficelles au profit de madame le Maire, qui ne sait rien de l’épopée juive et de sa mission au service de l’humanité.


Boumendil n’ignore pas qu’il est fini. Alors il multiplie les intrigues obscures, les coups bas, les basses séditions, les ignobles machinations.
Madame le Maire multiplie les dîners en mairie. Venez, c’est la mairie qui offre.

Hier aux côtés du vilain Boumendil elle a promis devant la table mise que les juifs ne payeraient plus ni l’eau ni l’électricité à la synagogue. Aucun juif n’acceptera d’être humilié par ces atteintes répétées à la laïcité de la République.


Je n’ai à donner ni conseil ni avis.

Il appartient au consistoire d’exercer son autorité. Il appartient à René Amsellem de mettre toutes ses forces au service de la cohésion retrouvée. Il appartient à Elie-Steve Korchia de rendre à la communauté son image d’indépendance, de moralité et de spiritualité.


Charles Ceccaldi-Raynaud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home