lundi, février 12, 2007

A la Défense nouvelle capitulation de madame
le Maire,




Vous avez été informés que madame le Maire, issue de la nomination, a accepté de verser pour l’année 2007 une contribution de 1 million d’euros à l’EPAD pour les frais d’entretien L’ancien Maire a déjà attiré l’attention sur l’irrégularité de ce versement.
Prenant conscience de cette irrégularité, le Gouvernement a fait voter dans l’urgence une loi défavorable aux communes de la Défense.
Madame le Maire de Puteaux aurait pu obtenir, du président du conseil général qu’il applique la loi existante plus favorable aux communes, au lieu de la loi actuelle qui vient d’être votée en fin de session, et qui fait fixer par le conseil général le montant des frais d’entretien que les communes devront payer.
Une fois de plus madame le Maire de Puteaux ne fait pas le poids au détriment des Putéoliens, pour s’opposer à celui dont selon le Parisien (en date de novembre dernier), elle ne devrait plus être la suppléante.

Le programme

Sur 71 tours représentant 3 millions de m² de bureaux, 17 tours anciennes ou hors marché seront refaites. Ces 17 tours représentent 650000 m².
Ces travaux vont durer 10 ans. Les voisins devront en supporter les nuisances pendant cette longue durée.
Par ailleurs la construction de 800000m² de tours neuves jusqu’en 2015 a été autorisée.
Encore de la surconcentration, encore des travaux, encore des nuisances, encore de la défiguration liée à l’excès.

Gestion

Désormais un établissement public local, assurera la gestion de la Défense, tandis que l’EPAD réalisera les constructions nouvelles.
Nous avions un EPAD, nous en auront deux sous dés formes diverses.
Un décret élaborera les règles d’urbanisme applicables sur tout le territoire de la Défense. Les communes perdent pour toujours leurs compétences urbanistiques, alors qu’il s’agissait de les leur rendre. Le conseil d’administration du nouvel établissement est composé de représentants du conseil général et des deux communes.
Le conseil général disposera de la majorité des sièges.
Le conseil général devient le maître de la Défense par-dessus les compétences légitimes de droit commun de toutes les communes de France.

Ressources

Les ressources de l’établissement comprennent les concours financiers demandés aux collectivités. C’est une erreur de croire que les communes vont continuer de percevoir la taxe professionnelle sans supporter les dépenses d’entretien comme ce fut le cas pendant 35 ans grâce à l’opposition farouche de l’ancien Maire de Puteaux. Désormais non seulement les communes payeront les dépenses d’entretien, mais c’est le conseil général et non les communes qui fixera le montant des contributions que les communes devront payer.
Les communes perdent définitivement leurs compétences sur un tiers de leur territoire, hier au profit de l’Etat, demain au profit du conseil général majoritaire, habilité à fixer la contribution des communes associées.
Aucune commune de France ne connaît un tel désastre. Une commune comme Puteaux exposée à de tels périls, ne peut être gérée et défendue par un Maire inculte inexpérimenté et demandeur pour lui-même.
L’ancien Maire a su percevoir la taxe et ne pas payer les frais d’entretien, Demain, si comme tous les candidats l’annoncent, la taxe professionnelle est supprimée, la Défense ne rapportera plus à Puteaux que des dépenses et des dépenses fixées par une autre collectivité.
Un scénario catastrophe.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home