lundi, septembre 11, 2006

La Défense : L'Essec affronte les universités de 47 pays

L'ESSEC représente la France face aux 47 meilleures universités mondiales.

le Parisien, édition numérique de ce jour


"HUIT CENTS étudiants en provenance de quarante-huit pays, un millier de juges et une seule équipe victorieuse. Les concurrents venus de toute la planète se retrouvent aujourd'hui et jusqu'à mercredi au Cnit, à La Défense pour vanter leurs idées de création d'entreprise solidaire. La compétition mondiale organisée par l'ONG américaine Sife oppose les meilleures universités, sorties gagnantes de leurs sélections nationales.


Les couleurs de la France seront portées par dix étudiants de l'Essec, la grande école de commerce basée à Cergy (Val-d'Oise). Leur petit bataillon avait remporté le concours qui s'est déroulé au Sénat, au mois de juin, et auquel participaient une vingtaine d'établissements supérieurs. Les représentants de l'Hexagone exposeront trois projets d'entreprenariat social.

Le premier, Choc'ethic consiste à ouvrir une chaîne de chocolateries solidaires.

Le deuxième, dénommé French Bakery porte sur la création en Inde de boulangeries françaises jumelées à des centres d'apprentissage employant des intouchables (la caste la plus misérable).

La dernière belle idée (baptisée Abaete Artesanato) que défendront les étudiants repose sur l'importation de Belém (Brésil) de jouets fabriqués par des petits producteurs avec uniquement des matériaux naturels. Les projets doivent être humanistes, certes. Mais aussi rentables.

Car les candidats sont placés dans l'économie de marché. Cette « coupe du monde » à laquelle participe la France depuis trois ans est mise sur pied par une organisation américaine baptisée Sife (pour Students in Free Entreprise).

Au Cnit, les hostilités seront ouvertes face aux différents jurys, constitués de dirigeants de sociétés (petites ou grandes) issus d'une trentaine de pays.

Les équipes en lice ont sept minutes pour installer leur matériel informatique, vingt-quatre minutes pour plaider (en anglais of course) leur cause, cinq pour répondre aux questions et une minute (!) pour quitter ensuite la salle. Tout est en effet chronométré.

L'an dernier, c'est l'équipe du Zimbabwe qui a été jugée la meilleure et a remporté la Sife World Cup, qui se déroulait à Toronto (Canada). Ah, au fait, il n'y a rien à gagner, hormis des contacts qui se révéleront bien utiles dans le monde impitoyable des affaires."

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home