samedi, septembre 23, 2006

Contrats et résultats

Grande mise en scène hier à la mairie pour la signature d’un contrat local de sécurité.

Les oppositions de droite comme de gauche, ont été écartées. On a voulu mettre le commissaire de police à l'abri d’éventuelles critiques publiques.

Ce procédé est un défi à la démocratie que le maire intérimaire, pratique en permanence.

La délinquance constatée dans la commune au cours des premiers mois de l’année 2006, marque une baisse ? Une baisse invisible de 0,55%

La délinquance à la défense ne rentre pas dans le calcul.
Le chiffre donné n’a donc plus de signification.
Si la délinquance n’a pas diminué, les contraventions montent en flèche principalement le dimanche autour du marché.

Tout récemment, le cirque installé aux bergères, a bloqué la circulation pendant un long moment à la suite d’un arrêt des feux de la circulation.

L’internaute de service habituel parle d’une collaboration « étroite et régulière » de madame le Maire avec le commissaire.
Ces relations au-delà de leur intérêt individuel, conduisent une partie de la police nationale à s’occuper par force des querelles municipales et à prendre parti

Les 8 médiateurs de quartier ne sont titulaires que du BAFA.
Pourquoi pas puisque madame le Maire n’est titulaire de rien?

Le service de l’emploi a été détruit pour des raisons politiques imaginaires.

Dans une conjoncture de forte diminution du chômage dans le pays, 300 jeunes en formation, c’est nul par rapport aux résultats qu’obtenait madame le Poec .


Une fois de plus l’intérêt de la population n’a pas primé sur la vengeance des lâches.
Maintenant que le contrat magique est en place, on devrait pouvoir identifier les casseurs de statue.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home