jeudi, mai 04, 2006

Le magazine CHALLENGE a publié le rectificatif suivant que nous reproduisons ci-dessous
Palmarès des maires de France Ediles et administrés réagissent
Pierre-Henri de Menthon
1584 words
3 May 2006

"La publication du palmarès Challenges-Public Evaluation System de la gestion financière de 870 villes de plus de 10 000 habitants a provoqué de nombreuses réactions. Les municipalités bien « notées », comme Montpellier ou Nîmes, n'ont pas hésité à communiquer leurs résultats à leurs administrés, et certains anciens maires s'irritent de voir leurs successeurs récolter des lauriers. Parmi les quelque 230 édiles dont la gestion a reçu un « peut mieux faire », certains ont contesté les méthodes de Challenges et de son partenaire. Il est vrai que cette notation a été « non sollicitée », c'est-à-dire réalisée sans l'assentiment des municipalités ; ce qui n'est guère conforme aux us et coutumes mais qui est, selon nous, bénéfique en termes de transparence.
Ce palmarès, comme le précisait la méthodologie l'accompagnant, est établi en fonction d'indicateurs de gestion financière et budgétaire, /.../

Charles Ceccaldi-Raynaud, ancien maire de Puteaux (Hauts-de-Seine)
Vous avez noté la ville de Puteaux sur sa gestion financière, en comparant la variation 2004 par rapport à 2003. Au terme de cette comparaison, Puteaux reçoit une notation remarquable. Comme vous faites référence au maire en place aujourd'hui, le mérite de ces bons résultats est attribué à ma fille Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Je vous demande donc de réparer la fausse interprétation qui résulte de cette présentation : les budgets de 2003 et 2004 ont été pré­parés par le maire en place à l'époque, c'est-à-dire par moi. "

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home