lundi, février 18, 2008

un conseiller municipal sommé de se taire et de cacher la vérité

Monsieur Brazon, Conseiller municipal du Maire sortant, exclu de la future liste, s'élève contre le choix d'une " de Funès au féminin". Cette femme, selon lui, sera chargée des bons offices et des basses oeuvres. On peut ajouter qu'elle a franchi les étapes de la hiérarchie administrative en épousant un responsable de la hiérarchie communale, divorcé.

Elle possède un appartement à Dauville, à une distance proche de la grande villa de la Maire sortante.

Si les putéoliens ne s'associent pas pour chasser la Maire féroce, le personnel va connaître la dictature de cette enragée, à l'image de la Maire sortante.
Si le personnel ne fait pas front contre cette indésirable, il en subira de lourdes conséquences.


Pour plus d'information s'adresser à Madame GOITSCHEL, ancienne championne de ski, retirée en Corse du Sud.
L'article de Monsieur Brazon signale l'humiliation que représente pour les sortis l'arrivée de cette agitée. Deux heures après sa mise en ligne, son article a été effacé. Sous quelles pressions de la Maire sortante?

Monsieur Brazon a été éjecté par Madame la Maire pour faire place à un personnage inhabituel.
Ecrire sa colère et devoir tout effacer presque aussitôt, quelle influence Madame le Maire Sortante exerce-t-elle sur ce Monsieur?

Il se disait un homme libre. Quelle dérision!

1 Comments:

Blogger Michaël said...

La promesse qui aurait été faite à M. Brazon est celle de la nomination à un Conseil économique et social putéolien. Bien entendu, les membres seraient rémunérés.

M. Brazon a-t-il réellement cru à cette promesse ? Ne sait-il pas que les promesses n'engagent que ceux qui les croient ?

Michaël

20 février, 2008 11:47  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home