lundi, février 04, 2008

Venin

Le conseil municipal du premier février a tourné au désavantage de madame Joëlle Ceccaldi, malgré la présence d’une claque d’employés municipaux, parmi les plus médiocres.
Il suffit de voir ce qu’ils valent pour savoir ce que vaut madame Joëlle Ceccaldi.
Madame le Maire a perdu tout contrôle.
Elle croit riposter en ordonnant à quatre plumitifs de publier le texte que j’ai rédigé le 7 avril 2004, et intitulé « pour un nouvel élan » A cette époque j’ai subi une longue hospitalisation.
Ma fille m’a alors expliqué qu’il serait opportun que je démissionne. Elle voulait son élection par le conseil municipal au poste que m’avait confié le peuple.
La population n’approuvait pas ce changement de Maire par une simple délibération du conseil municipal.
J’ai donc du faire l’éloge de madame Joëlle Ceccaldi dans une lettre à la population du 7 avril 2004.
Mais dans cette lettre j’écris : « Je resterai auprès du nouveau Maire un conseiller écouté. Je ne vous quitte pas. »
C’est ce qui était convenu. Cet engagement n’a pas été respecté, par madame Ceccaldi. J’ai été écarté par elle, pendant ma maladie. Elle a publié contre moi un pamphlet sur le site de la mairie, illégalement.
Après avoir été opéré du cœur, j’ai retrouvé ma santé. J’ai réclamé mon rôle de conseiller. Je me suis heurté au refus de son ambition. Puteaux est parti à la dérive. Cette lettre dont madame Ceccaldi voudrait se servir, est plus importante par ce qu’elle ne dit pas, que par ce qu’elle dit.
Je n’écris pas dans cette lettre que madame Joëlle Ceccaldi a échoué au baccalauréat, que l’on donne à 80% des candidats. Pas besoin de diplômes pour administrer, mais il vaut mieux en avoir, comme on le voit partout.
Je ne dis pas dans cette lettre qu’elle a menti trois fois dans des publications officielles. Madame Ceccaldi n’est ni notaire ni clerc de notaire, ni capacitaire en droit. Ne pas avoir de diplômes à cause de troubles de la personnalité, on l’admet. Qu’on s’attribue par une cascade de mensonges des titres qu’on ne possède pas, c’est indigne d’un Maire. C’est tromper la population.
Madame Joëlle Ceccadi fait dire par un autre de ses plumitifs, qu’elle tient de sa mère « de gros moyens financiers et des biens importants ». C’est évidement un mensonge puisque la succession de sa mère n’est pas encore intervenue.
Madame Joëlle Ceccaldi a acheté une des maisons les plus chères de Puteaux. Après elle a acquis une grande maison qu'elle a faite agrandir sur une colline résidentielle de Deauville.
J’ai demandé d’où venaient ces » gros moyens », puisqu’ils ne viennent pas de sa mère ?
Pas de réponse.
Puteaux mérite t’il un Maire aussi incompétent et aussi menteur ?

Charles Ceccaldi-Raynaud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home