dimanche, février 10, 2008

Fausse citation, comme faux notaire

La visite de la médiathèque, comme promotion d’une réalisation municipale est interdite dans la période actuelle.

La commission nationale des comptes de campagne aura à vérifier cette infraction et à en réintégrer les frais.

Dans les locaux de la médiathèque, une citation de Salomon, de Rabelais, de Montaigne. Le texte de Madame Ceccaldi ex-Franchi, attribué au seul Rabelais, est celui-ci, affiché à tous les yeux des visiteurs « science sans conscience n’est qu’une ruine de l’âme ».

Le texte exact est différent : « science sans conscience n’est Que ruine de l’âme ».

Cette erreur prouve qu’à 57 ans, Madame Ceccaldi, ex-Franchi ne pourrait pas réussir au baccalauréat, auquel elle a échoué, à l’âge où 50% des candidats y réussissaient.

Quand on n’a pas de culture, on fait vérifier les citations par des spécialistes. Dans un lieu de culture, on n’autorise pas une citation approximative.

La voix

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home