dimanche, octobre 22, 2006

Un conseil municipal présidé par personne

Le jeudi 19 octobre le conseil municipal s’est réuni pour examiner l’ordre du jour.
La loi a voulu que le Maire soit à la fois l’exécutif municipal, et le président de l’assemblée délibérante. Ce système confus existe à tous les échelons des assemblées territoriales.

Sauf dans une hypothèse grave, le Maire doit présider le conseil municipal conformément à la loi. C’est à lui de répondre aux questions que pose la population par des intermédiaires élus.

Le conseil fut présidé par le premier adjoint. Selon le site de monsieur Lambiliotte, le viatique de ce premier adjoint se limite au certificat d’étude, comme c’est le cas pour madame le Maire.

Pas de différence dans les titres ou l’absence de titres, pas de différence dans l’inexpérience. Le premier adjoint a eu l’honnêteté de dire qu’il n’était pas en mesure de répondre aux questions. Il fit comme fait le Maire. Quand elle ne comprend pas la réponse qui lui a été écrite en gros caractères par les services, elle donne la parole à un fonctionnaire.

Le 19 octobre les fonctionnaires ont répondu, sans répondre, comme à l’accoutumée, quand le Maire est présent. Une fonctionnaire, qui détient le même grade depuis 30 ans, s'est abritée derrière un mensonge à l'image de sa patronne.

Un conseil municipal comme tous les autres, quand madame le Maire étale son incompétence légendaire. Le premier adjoint n’a pas été plus incompétent que madame le Maire, peut être un peu moins agressif. Tous les autres adjoints, n’ont pu que se taire. L’insuffisance de tous, a provoqué le règne du silence. Un conseil municipal de muets et d’absents. Les bénis oui oui ne savaient même plus dire oui.

A part les profiteurs, chacun a compris que madame le Maire ne possède pas le niveau pour cette fonction. Il restera de son passage, qu’il aura correspondu au temps des nullités, au temps des effaçures, au temps du temps perdu.
Madame n'a jamais été elue par la population. Elle n'est pas un Maire sortant. Elle nest qu’un Maire fictif.

Jamais Puteaux n’a connu une pitrerie et une chienlit, aussi nuisibles pour son avenir.
Madame le Maire devrait avoir l’honnêteté de revenir tout de suite devant l’électeur, comme cela lui a déjà été demandé il y a deux ans. Aujourd’hui comme hier, elle préfère se dérober.
La lâcheté est son refuge. Elle sait que tous les signaux la donnent perdue, derrière les socialistes.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Mais comment???? Pas de commentaire sur ce superbe compte rendu... Je m'y risque... j'apprécie Monsieur le Maire votre verve et votre coup de griffe qui n'a pas son pareil... Vous êtes de ceux à qui il est difficile de clouer le bec et largement moins sénile que certains veillent à laisser entendre... D'ailleurs, les putéoliens apprécient vos visites et vos causeries sur un coin de trottoir... Bravo, loin d'être fini, comme certains le prétendent, le trublion que vous êtes a son rôle à jouer sur cet échiquier... Alors, fou du roi ou roi du fou...??? Qui donc êtes-vous??? Un admirateur

26 octobre, 2006 12:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home