mercredi, septembre 27, 2006

Réception des médaillés du travail :
Atmosphère pesante

Pour cette réception, aucun membre de l’opposition de gauche ou de droite n’a été invité.

Madame le Maire se conduit comme si la mairie était sa propriété, alors qu’elle n’a même pas été élue.

Dans notre pays démocratique, aucun élu, aucun Préfet, aucune autorité, ne se comporte de cette manière, qui exclut l’autre, parce qu’il est l’autre.

Madame le Maire a offert à manger. Elle croit à l’adage :
"un festin=une voix. "

Cet adage contredit la loi sur les comptes de campagne.
Madame le Maire a beau s’abriter derrière son cher commissaire, elle n’est pas au-dessus des lois.
Elle a lu avec difficulté un texte écrit par son entourage, elle était éteinte. Elle s'est enfermée dans son entourage.
Tout était médiocre . Seuls ses policiers avaient revétu leur tenue d'apparat comme si l'on était à l'Elysée

Tous les républicains de Puteaux et d’ailleurs ne peuvent que s’indigner d’un comportement qui marque une inaptitude a être le maire de tous, même quand la mairie par sa faute s’enfonce dans la décadence.

Appelez la directrice de cabinet logée dans un hôtel particulier de luxe. Elle ne répond pas. Elle n’est pas de Puteaux.
Puteaux se limite aux avantages dont elle bénéficie.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home