mardi, juin 06, 2006

Oui, c'est moi
Le rapport de la chambre régionale des comptes n'est pas accablant pour le Président du SICUDEF, il est accablant pour les autorités de tutelle et de contrôle, de l'époque de la mise en place du chauffage urbain à la Défense, dans un temps où le SICUDEF n'existait pas encore.
Pourquoi le propriétaire du site Mon Puteaux, avec ses goûts du possessif, ne publit-il pas le rapport conclusif du comité du SICUDEF, adopté à l'unanimité, mais seulement la lettre d'introduction?
Oui, c'est à moi et à tous les administrateurs du syndicat que reviennent les mérites éminents ci-après:
  • Le mérite d'avoir mis fin à 37 ans de gestion synonyme de non- gestion, sur la base d'un cahier des charges établi par des concessionnaires prédésignés par l'EPAD et l'Etat, sans concurrence, aucune.
  • Le mérite d'avoir demandé, même si ce fut en vain, que le tarif excessif du concessionaire initial soit diminué par les autorités qui l'avaient mis en place.
  • Le mérite d'avoir rétabli le chauffage dans l'urgence à titre provisoire, après l'explosion, et ensuite à titre définitif par la voie de l'appel à la concurrence, sans qu'aucun recours ne soit introduit par quiconque, ni par aucune autorité de tutelle,ni par aucun concurrent, ni à la demande d'aucune autorité de contrôle.
  • Le mérite d'avoir fait face aux conséquences d'une formidable explosion due à deux causes: le mélange du charbon et du gaz imposé par l'Etat et l'insuffisance manifeste de formation des employés sur place, du concessionaire dans la nuit du drame.
Deux pères de famille ont été tués. Il n'y a eu aucune constitution de partie civile pourquoi?
  • Le mérite d'avoir abaissé d'autorité le prix de la chaleur de 10%, sous forme d'avenant, présenté par le Président, au nouveau cahier des charges.
  • Le mérite d'avoir communiqué à tous les candidats à l'appel à la concurrence, la présence de 100 millions de francs dans le compte de réserve au moment de la consultation, malgré une critique postérieure inattendue. La transparence qui avait manqué pendant 37 ans a été rétablie en pleine lumière.
.
Le parisien s'est permis de parler de rapport accablant en se trompant de cible, par erreur ou volontairement. Cet article fait l'objet d'un examen par des pénalistes.
Si le site MonPuteaux.com veut, lui aussi, après le SICUDEF, faire preuve d'objectivité, qu'il publie dans son intégralité le rapport conclusif du SICUDEF.
Nul, surtout quand il est journaliste, ne doit prendre de liberté avec l'impératif d'objectivité.
Or la vérité, c'est que malgré la pesanteur d'un contrat initial, rédigé par les concessionaires eux-mêmes, avec l'accord de l'EPAD et de l'Etat, avant la création du SICUDEF,le syndicat a réussi un retour à la concurrence, a réussi à rétablir l'égalité des candidats, a réussi a diminuer le prix de la chaleur de 10%, a réussi à rétablir le chauffage dans les meilleurs délais et dans des conditions conformes au droit, comme l'ont écrit les deux plus grands professeurs de droit en la matière.
Charles Ceccaldi-Raynaud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home