mardi, juin 24, 2008

Union d'abord

J’insiste depuis longtemps sur la nécessité de l’union.
Les circonstances se révèlent au bout de quelques mois favorables à l’opposition.
Je le rappelle, le Maire sortant n’a été élue qu’au deuxième tour, ce qui ne s’était plus vu depuis 30 ans.
Elle n’a obtenu, au second tour que 50,05% de bulletins des votants, y compris les votes nuls et les votes blancs.
Une question se pose. Elle ne répondra pas. Mais les autorités devront répondre. Combien y a-t-il eu de votes par procuration ? D’où viennent les procurations ?
Le Maire n’a pas toute la légitimité. Où est le temps où le Maire recueillait sans manœuvre plus de 75% des suffrages malgré trois grandes listes investies en compétition ?

L’opposition a souvent marqué sa cohésion depuis les élections. Elle a la sagesse de ne connaître qu’un ennemi ,qu’il faut chasser ainsi que sa garde rapprochée.
Chacun doit conserver son identité. Chacun doit conduire ses ambitions comme il l’entend. Tous doivent s’unir pour l’objectif prioritaire.
Je fais une proposition à discuter. Tous les opposants au conseil municipal devraient s’apparenter à un intergroupe d’opposition, ou chacun conserverait sa liberté.

Un Magimix vient d'être remis en cadeau à prés de 5000 personnes... clientélisme!
Au delà du Conseil municipal, j'invite la population à ne rien refuser et à ne rien devoir à personne, dans le traditionnel bon sens populaire.
Charles Ceccaldi-Raynaud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home