mercredi, décembre 20, 2006

Les analphabètes de la mairie

Madame le Maire a cru pouvoir intervenir dans l’élection des représentants des locataires HLM, puis dans la désignation des dirigeants de la communauté juive de Puteaux.

Les acteurs affolés de cette double action désordonnée, sous l’impulsion de madame le Maire intérimaire inquiète pour l’avenir, sont les analphabètes de la mairie, regroupés en comité de vigilance.

Au premier rang le nommé Boumendil.

A l’occasion d’un discours qu’on lui avait écrit, il a évoqué devant un monument aux morts, les zéros de Verdun.

Le jour du Kippour, il a appelé plusieurs fois Nicolas Sarkozy : "Monsieur".

Le ministre en colère a répliqué : "appelez moi Nicolas, ou appelez moi monsieur le ministre, un peu d’éducation. "

L’autre instrument c’est une personne au cabinet de madame le maire intérimaire.

Pour avoir un logement HLM, le processus commence le plus souvent par une visite dans son bureau.

C’est cette employée qui a été chargée d’obtenir les retraits de 2 candidats inscrits sur la liste de René Amsallem, et logés en HLM ;
Le comité comprend également des écrivains.

Ils connaissent une centaine de mots et aucune règle de grammaire.
Ils avouent que pour comprendre un texte ils doivent le relire trois fois.
En intervenant dans le domaine religieux, madame le Maire intérimaire introduit un poison dans la vie politique de Puteaux.

L’entourage devrait commencer à voir la fin de l’aventure à l’horizon.
Rien n’arrêtera le rouleau compresseur en marche.

Il ira jusqu’au bout.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home