mardi, novembre 07, 2006

revue de presse, transport

Tribune de Patrick DEVEDJIAN, Ancien Ministre, Député des Hauts-de-Seine et vice-Président du Conseil général, parue dans le "92" du mois de novembre

"Les transports de notre département sont structurés par les réseaux SNCF et RATP construits il y a plus de cent ans, puis largement améliorés dans les années soixante par la création des RER A, B et C et de leurs interconnexions, puis par le T2 entre La Défense et Issy, enfin par le prolongement des lignes de métro (1, 4, 10 et 13).

Aujourd’hui nos transports en commun sont surchargés et dans un grand état de vétusté pour ce qui est de la banlieue, leurs réseaux notoirement insuffisants surtout dans les liaisons inter-banlieues. Le Conseil Général soutient donc fortement les nouvelles opérations que sont le tramway Châtillon-Vélizy-Viroflay (T8), le prolongement du tramway T1 entre Saint-Denis et Asnières/Gennevilliers puis vers Nanterre et Rueil-Malmaison, celui du T2 entre La Défense et Bezons, enfin la liaison entre la Croix-de-Berny et Antony arrive le Trans Val de Marne et le futur T8 à Clamart.

Par ailleurs, il faut impérativement engager tous les dispositifs d’amélioration de la capacité du RER A et B (rames à étage, fréquence, amplitude, automatisation…). Les réclamations justifiées des usagers sont de plus en plus pressantes, car les conditions de transport deviennent inadmissibles.

La Défense pose un problème spécifique : certes, elle dispose déjà d’une desserte de qualité par le réseau SNCF (Saint-Lazare- Saint-Nom-la-Bretèche - Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines), par le RER A (Saint-Germain-en-Laye - Cergy-Poissy - Boissy-Saint-Léger - Torcy), la ligne 1, le tramway T2, la gare routière RATP et le terminal bus Jules Verne. Tout cela permet aux usagers de La Défense d’utiliser à plus de 80 % les transports en commun pour leurs déplacements.

Mais les lignes sont saturées, la gare RER est excentrée et surtout ce quartier d’affaires européen n’a pas d’accès facile aux réseaux TGV et aux aéroports. C’est actuellement la priorité : toutes les pistes sont étudiées comme la prolongation d’Eole, la création d’une liaison en site propre du TGV entre Roissy et La Défense et d’autres encore.

Enfin, il me semble impératif de réfléchir à une nouvelle tarification de la carte orange qui ne pénaliserait pas les habitants de l’Ile-de-France les plus éloignés de leur travail, à budget constant bien évidemment, car il ne s’agit pas de creuser encore le déficit. Est-il normal que les Parisiens qui disposent de la meilleure offre de transports en commun soient ceux qui paient le moins cher?"

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home