vendredi, octobre 06, 2006

Excès

L’excès c’est ce qui caractérise la gestion actuelle de la ville.
L’excès partout, l’excès en tout.

On peut croire que les festins conduisent à la victoire. Plus on mange, plus on boit, plus on vote.
Cette logique trompeuse va produire l’effet contraire. Chacun doit penser à sa dignité sans se laisser tromper.
Pour ces bombances illicites on se cache derrière les portes des cuisines qui ont été blindées comme un bunker.
La commission de la transparence des comptes de campagne, sera saisie de ces abus permanents.
Les frais de bouches sont passés en deux ans de
1 à 4 millions d’euros

Excès dans les voyages. L’école des jeunes sert de prétexte, ainsi que d’autres opportunités pour se déplacer en tous sens de préférence dans les pays lointains. Un employé aux affaires internationales ne possédant aucun titre dans ce domaine, a été recruté pour tenter de trouver une justification à ces déplacements d’agrément.

En ce qui concerne les villages de vacances de la ville, beaucoup de vacanciers ont trouvé les prix élevés.Et l’autorité des chefs de village a été jugé incompatible avec l’idée de vacances Beaucoup disaient que des séjours privés sont devenus moins chers que les villages de la ville.

Excès dans l’autorité : De très nombreux contractuels ont été mal traités par téléphone, mutés ou renvoyés, pour avoir refusé de rentrer dans son équipe.
En revanche excès de favoritisme : l’ IAT au plus haut niveau, les heures supplémentaires au maximum, attribution de logement dans le domaine privé notamment.

Excès
dans les travaux. Désormais toute la ville le sait mais il faut le répéter partout l’avenant au marché de la médiathèque
s’élève à 7 millions d’euros

Excès dans le faux fleurissement :
Une ville doit être fleurie avec goût avec soin avec compétence. A Puteaux désormais ce ne sont plus les fleurs qui poussent, mais les jarres rouges ou jaunes dégradées. On ne voit que béton sur béton. Les arbustes plantés dans les jarres sont pour la plus part remplacés très fréquemment parce qu’ils périssent très rapidement.

Excès dans le lèche bottes. Toutes les opportunités sont saisies pour inviter à la mairie des personnalités, dont on attend le soutien à la vieille des investitures et des prébendes

Excès dans l’ignorance de l’opinion. L’avis des conseillers municipaux de la majorité ne compte pas. Il n’y a que des bénis oui oui, à part quelques élus d’exception, qui hésitent à franchir le pas mais qui n’en pensent pas moins.
Le rond point des Bergères avec les prolongations accordées au cirque est devenu impraticable et insupportable.
Les piétons sont obligés d’emprunter la chaussée.

Tout le monde sait que la municipalité va dans le mur. Dans quel état de délabrement d’encombrants et de laideur les démolisseurs en places vont-ils laisser la ville ?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home