mardi, avril 25, 2006

AVEC MADAME CECCALDI L'EPAD SAIT QU'IL POURRA DOMINER LA MAIRIE
L'EPAD c'est l'ennemi de la mairie.
Sur un tiers du territoire communal, c'est lui qui administre à la place de la mairie.
La mairie et l'EPAD sont en perpétuel conflit d'intérêts : l'EPAD a intérêt à densifier pour rentabiliser, la mairie a intérêt à laisser une place suffisante aux espaces verts, pour les résidents et les visiteurs.
L'EPAD vient de décider la construction d'un million de mètres carrés de bureaux et de logements de luxe supplémentaires.
Quand il était Maire, Charles Ceccaldi-Raynaud, lequel a présidé l'EPAD à deux reprises, a toujours réussi à faire prévaloir l'intérêt des habitants, sur l'intérêt mercantile de l'EPAD.
Le Maire de Courbevoie vient, lui, d'obtenir par la résistance, que rien ne soit densifié sur sa commune. Rien.
Joëlle Ceccaldi a capitulé sans conditions.
Le million de mètres carrés sera intégralement construit sur PUTEAUX.
Voilà pourquoi monsieur le Directeur de l'EPAD qui a contribué en parlant à tort et à travers, quand il était secrétaire général de la mairie de Paris, a fait perdre Paris à la droite.
Charles Ceccaldi-Raynaud n'est plus maire. Hélas mais il pourra engager des recours,à des titres divers, qui feront réfléchir les élans densificateurs de l'EPAD.
Les félicitations intéressées que l'EPAD envoie à madame le Maire, ignorante des questions juridiques, signifie pour l'EPAD la victoire sur PUTEAUX. La défaite de PUTEAUX dans sa lutte contre une surdensification, uniquement motivée par des impératifs financiers, ne s'était jamais produite.
La défaite, voilà ce qu'apporte le manque de compétence et l'absence de volonté, sauf à l'encontre des plus petits employés. La surdensification qui masque les vues, et attire des inconvénients multiples, manque de belles échappées sur le lointain. La surdensification représente une politique à court terme, sans perspectives et sans avenir.
Devant la désaprobation générale, plus tard, demain, il faudra casser.
La voix

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

La voix? Serait-ce la voix du bon sens? Je trouve heureux que l'on soulève cette question de l'importance à accorder aux espaces verts. Et puis la confrontation d'idées conduit à plus de transparence car l'équipe en place devra d'autant plus être convaincante. Il ne lui suffira plus d'affirmer pour imposer. Il faudra consulter tous ceux qui se soucient d'embellir notre cadre de vie. La voix, je salue votre bons sens.

25 avril, 2006 14:41  
Blogger Christophe said...

Pourquoi Charles Ceccaldi-Raynaud ne signe pas lui meme ses billets ? Il attaque, il accuse, mais derrière un lache anonymat. Pourquoi n'assume-il pas ses propos ?

25 avril, 2006 15:16  
Blogger HiRaiZKeN said...

C'est bizarre ce site et ce billet! Qui en est l'auteur exactement ? On comprend bien qu'il sagit d'une personne proche de Charles Ceccaldi mais quel est l'interêt de "taper" sur la fille ?

Je ne comprends pas non plus l'engouement soudain pour des espaces verts. Certes ils sont utiles et il faut les développer mais de la a les comparer en terme de priorité avec l'expansion de la Défense il y a un soucis. L'expansion de la Défense est nécessaire et indispensable. En plus c'est paradoxale de dire ce que vous dites alors que CCR à participer en tant que Maire à l'expansion de la Défense. Parler aujourd'hui de priorité aux espaces verts est assez perturbant non ?

Allez allez des petites réponses sinonce site n'aura pas beaucoup d'interêt ;)

Cordialement,

HiRaizKeN

25 avril, 2006 17:08  
Blogger puteaux pour tous said...

Christophe,

en publiant sur un blog, je ne me cache derrière personne. Signer tous les articles comme vous m'y invitez, serait dévaluer ma signature. Je vais signer l'éditorial. Ensuite, je signerai dans les circonstances importantes. Par ailleurs, de nombreux signataires interviendront, soit en leur nom soit au nom de La Voix du bon sens, lorsque leur situation les exposerait à d'éventuels désagréments pour avoir manifesté leur liberté.
Charles CECCALDI-RAYNAUD

25 avril, 2006 18:48  
Blogger puteaux pour tous said...

hiraizken
Vous ne comprenez pas dites vous, qu'on puisse comparer, en termes de priorité, la Defense et les espaces libres.
Vous auriez raison, si la Défense n'était pas encore réalisée. L'objectif à atteindre a été fixé, pour toute la Défense à 700.000m2, par le décret fondateur signé De Gaulle.
Or 2.700000m2 ont été construits, auxquels s'ajoute le million de m2 dissimulé, selon le journal le monde de la semaine dernière.
La Défense n'est plus en phase de réalisation, mais de surdensification, que rien ne justifie, avec 1.200000m2 de béton supplémentaire, sur un espace déja étouffant.
Alors maintenant oui, la priorité a changé, elle est aux espaces libres, aux grandes échapées, aux belles perspectives.
Ce que l'on va construire en trop sans raison, il faudra un jour le démolir, et faire une place à la vie et aux hommes. L'homme c'est la vraie priorité.
La Voix

26 avril, 2006 07:30  
Blogger HiRaiZKeN said...

Pourquoi pas, ce que vous dites est en effet une possibilité mais je ne pense pas que le développement de la Défense soit si injustifié que vous le dites. La Défense se fait vieilissante et comparitevement à d'autres poles économiques d'Europe et du reste du monde la Défense est n'est pas si grande que ca (voir Madrid, Londres, Hong Kong etc). Il faut que la France conserve ce pole qui la représente d'une certaine manière à l'étranger. En plus de ca, actuellement plusieurs sièges de sociétés de la Défense prévoit de partir sur Nanterre comme SFR ou encore AXA. Bon pour eux on ne pourra pas les rattraper en route mais pour compenser il faut en attirer d'autres et inciter ceux déja présent à rester. Pour cela il faut que la Défense garde son attrait d'avant et pour ca à mon avis il faut qu'elle se renouvelle et se développe. Bien sur tout ca doit se faire avec modération et dans les respect des populations voisines.

26 avril, 2006 09:59  
Blogger puteaux pour tous said...

à hiraizken
cher monsieur,
Vous constatez vous même que des sièges installés à la Défense, souhaitent aller ailleurs. Alors est ce le moment de densifier encore plus pour faire partir les autres?
Si l'on pouvait densifier sans limite, alors que vous parlez de modération, ce dont je vous félicite, alors ce n'est pas un million de m2, mais dix million que l'EPAD, avide de béton, voudrait construire.
La Défense a atteint le point limite.
Quand les limites sont dépassées, il n'y a plus de limites.

27 avril, 2006 07:40  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home