mardi, avril 25, 2006

Nouvelles de Nanterre
Nanterre se situe dans le prolongement de PUTEAUX.
La ville est bien administrée depuis longtemps comme PUTEAUX.
La ville est gérée par une coalition de gauche depuis 70 ans, à la différence de PUTEAUX ramenée à droite depuis 36 ans par Charles Ceccaldi-Raynaud.
Deux candidats de droite ont essayé de devenir maire de Nanterre. Une primaire les a départagé. Elle opposait Florent Montillo à monsieur Karouchi.
Monsieur Karouchi a été écrasé. Il a quitté la ville et s'est fait donner un avancement dans son administration.
IL revient à Nanterre, mais il n'a jamais été élu nulle part en France sur son nom au suffrage universel. Seul le vote du peuple directement consulté confère la légitimité, à rebours d'arrangements entre grands électeurs.
Il a fait une campagne souterraine contre Joëlle Ceccaldi lors des dernières élections sénatoriales, où il avait été placé à la manoeuvre.
Madame le Maire, d'habitude si rancunière, fait faire l'éloge caricatural de Karouchi, sur le blog d'un de ses amis putéolien.
Faute d'avoir le courage de le combattre après ses agissements hostiles à son égard.
Si une partie de la population de Nanterre veut donner une petite chance à la droite, ce qui paraît bien tardif et bien ambitieux, il faut un candidat neuf.
Il n'est nul besoin, d'un éternel battu, lequel le sera une fois de plus.
La Voix

2 Comments:

Anonymous Cédric said...

Il est honnête de préciser que la bonne gestion n'est pas la spécificité d'un parti. Madame Fraisse Députée et ex Maire de Nanterre est honnête et fidèle à ses convictions.
Elle a des valeurs humanistes.
Mais en fait j'aimerais que vous m'expliquiez si lorsque vous dîtes que vous faites appel à toutes les bonnes volontés, vous considérez possible de présenter des personnes de sensibilité de gauche sur votre éventuelle liste et si vous pensez que la concorde sera réalisable sous le simple leitmotiv du Bon Sens?
J'aimerais aussi savoir quelles sont pour vous les valeurs essentielles à la cohésion d'une population au sein d'une ville?
Et puis aussi que vous nous expliquiez ce qui vous à fait passer de la SFIO à droite pour en conclure que les étiquettes dans le fond...n'avaient qu'une importance relative?
Cédric

26 avril, 2006 12:59  
Blogger puteaux pour tous said...

cher monsieur,
La SFIO a représenté le parti le plus à droite.
C'est elle qui a engagé toutes les guerres coloniales. C'est à ce moment la que j'ai commencé à m'en éloigner.
Cependant, j'ai retenu, de mon séjour à la SFIO des sentiments iminents de justice sociale.
Je fais appel à tous les hommes de bonne volonté de toutes sensibilités. Le simple bon sens me suffira. Mais il faut fixer des priorités, qui peuvent unir.
Madame Fraisse a toujours suscité mon estime et ma considération. A l'EPAD, je l'ai soutenue contre l'avidité des technocrates, sans foi et sans doctrine.

27 avril, 2006 08:40  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home