dimanche, mai 11, 2008

Abus d'autorité

Madame le Maire a été mal élue. Elle n’a obtenue que 50,5% des votants en comptant les bulletins nuls et les bulletins blancs qui sont des bulletins d’opposition.
La population a assez bien résisté au clientélisme.
Madame le Maire croit que ce mauvais score s’explique par une insuffisance d’autorité.
Elle veut interdire la retransmission des séances du conseil municipal, par les moyens de communications audiovisuels.
Elle pourrait invoquer l’ordre public, or elle invoque le droit à l’image. Selon la jurisprudence le droit à l’image s’efface devant le droit à l’information.

Au-delà des deux mesures envisagées auxquelles il faut faire obstacle, il convient de mettre fin à la méthode qu’elle utilise en séance pour museler l’opposition.
Elle donne la parole à l’opposant puis elle l’interrompt et élève le ton avec son timbre de voix si désagréable. Son interruption est suivie d’une ovation organisée.
La parole est rendue à l’opposant et dés qu’il a terminé madame le Maire reprend la parole. Le dernier mot doit rester à l’opposant.
Ceux qui ne connaissent pas Joëlle Ceccaldi, ont pu la croire quand elle a parlé de transparence et de droit de l’opposition. Ce n’était qu’une ruse de guerre. Espérer un respect mutuel relève de l’illusion.
C’est autrement qu’il faut préparer la Victoire.
Le Maire reprend ses réunions sous la tente. Nos concitoyens, ne sont pas des nomades. Ils ont leur dignité. Ils ne veulent pas former la queue des demandeurs au vue de tout le monde. Ils doivent être reçus avec respect dans des bureaux. Il y en a suffisamment dans tous les quartiers.
Assez de cirque, assez de folklore.
La Voix

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home