mercredi, mai 23, 2007

A Puteaux Neuilly
Déroute des socialistes à la présidentielle
Unité du centre et de la droite aux législatives.
.
.
A Puteaux, comme ailleurs et plus qu'ailleurs, les socialistes ont essuyé, à l'élection présidentielle, une défaite mémorable.
En vue des législatives ils ont embarqué sur un "bateau ivre".
Leur porte parole traite élegamment, les élus de droite de Puteaux," d'élus racaille". Il diffame et pas par insinuation.
Le désordre, dans lequel disparaissent les bastions socialistes, notamment à Puteaux, n'autorise pas la division à droite, dans une compétition où chaque candidat se définit, par rapport au chef de l'Etat.
Nicolas Sarkosy a investi la députée sortante Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Quiconque se réclame de la droite ou du centre ou de Nicolas Sarkozy devrait, dans le respect de sa pleine liberté de décision, adhérer à ce choix, au niveau national où il se situe.
Nul n'est obligé de renoncer à quoi que ce soit concernant son idéal et ses aspirations.
Il conserve, dans sa pleinitude, le droit d'exprimer sa vision.
A proximité d'une échéance nationale, les plus légitimes désaccords doivent ou peuvent s'effacer.
Le devoir pèse sur chacun d'écarter le poids du passé et de faire lever à Neuilly et à Puteaux, en faveur de la canditate investie, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, un vent de victoire collective.
Cette adhésion n'entraine aucun renoncement. Elle s'inscrit dans la liberté et la dignité de chacun.
C.C.R

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home