jeudi, décembre 27, 2007

Puteaux en neige se meurt

La première expérience de Puteaux en neige a frôlé la catastrophe. La dalle a failli s’effondrer dans le parking de l’hôtel de ville. La municipalité a mis quatre ans pour réparer les dégâts.

L’île de Puteaux a été préservée des promoteurs. Seuls des équipements publics ont été autorisés. Ailleurs les îles ont été bétonnées. De splendides villas et des magnifiques immeubles occupent le terrain.
Toutes ces constructions à très haut prix dépassent les plus hauts labels officiels tels HQEr c
Ces îles ont fait ailleurs l’objet de ZAC municipales avec promoteurs du cac quarante,

Rien de cela à Puteaux. L’ancien Maire, a fait de l’île une magnifique promenade champêtre. A l’écart des voitures.
La logique d’une localisation de Puteaux en neige dans l’île aurait du s’imposer des le début.

En instituant une autorisation de passage appelée Puteaux pass, à se procurer dans les locaux municipaux, la mairie a elle-même fait effondrer, encore un effondrement, l’engouement dont avait initialement bénéficié Puteaux en neige.

Quel est le but de cette autorisation de passage en forme de titre de séjour avec photographie et contrôle préalable ?
Ce document administratif réservé à Puteaux prend la dimension d’une interdiction de séjour, pour les adversaires identifiés de la municipalité. Pour eux ce temps rappelle le temps de la prohibition aux Etats-Unis. Ce temps a fini par s’effacer sous la pression de la population. Il a duré quatre ans.
Quant aux bénéficiaires dûment autorisés, ils sont encartés à la manière d’une base de données de clientèle.
On peut imaginer que la liste pourra servir pour l’extension de la distribution des cadeaux, contraire aux interdictions du compte de campagne.
Ce clientélisme forcené et discriminatoire contredit les libertés fondamentales.
La Voix

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home